Complot covid-19(84) : Le crime parfait ou l'arnaque qui permet la dictature

     

    Vaccination covid-1984 : Le crime parfait ou l'arnaque qui permet la dictatureUNE GESTION DE CRISE SANITAIRE CATASTROPHIQUE, VOIR CRIMINELLE ?

    (Tiré de l'article d'Oliver Porbst : Vaccination Covid-1984, le crime parfait [1])

    « Pourquoi n'avoir pas pris dès le début de cette crise sanitaire toutes les mesures qui s'imposaient pour endiguer l'épidémie à la racine, alors qu'il y avait pourtant tout le recul nécessaire pour le faire, le virus étant arrivé dans notre hémisphère bien après la Chine ! [...]

    S'agissait-il là en réalité d'une inavouable stratégie pour laisser pourrir délibérément la situation et générer de nouveaux foyers de contamination ?

    AVIS: Après avoir écouté ce documentaire, vous ne verrez plus la crise de la même façon
     


    Étrangement, le gouvernement n'avait alors dans cette période charnière et décisive, rien mis en œuvre pour contenir la propagation du virus, alors qu'il était pourtant, à en croire les édifiantes et larmoyantes confessions de l'ex ministre de la Santé, Agnès Buzyn, parfaitement au courant de la gravité de la situation, de la dangerosité et de la virulence de cette maladie, et ce depuis le début de la propagation. [...]
     

    UN VIRUS QUI TOMBE À POINT POUR METTRE EN PLACE UN PLAN MONDIALISTE

    Par ailleurs, comment les autorités sanitaires peuvent-elles, des mois à l'avance, anticiper le comportement d'un virus inconnu, parler avec assurance de deuxième et de troisième vague, prévoir une fin de crise à l'horizon de 2025 pour la banque économique mondiale, voire même anticiper jusqu'à six vagues pour Neil Ferguson de "l'Imperial College of London", fort de ses modélisations mathématiques hasardeuses ? Quelle est cette science miraculeuse, qui permet de se projeter de la sorte dans le temps, tel un dieu omniscient ou un oracle, pour établir de telles projections ? [...]

    Aussi, pourquoi ne pas avoir concentré tous les efforts sur les plus exposés au virus dans la société, à savoir, les plus faibles et les plus âgés, au lieu de saborder de manière suicidaire, voir méthodique le pays tout entier ?

    Au lieu de cela, qu'a-t-on pu observer : l'abandon total de la prise en charge des anciens, quand ce n'est pas pour les euthanasier tout court, par le biais de brigades d'intervention rapide GIR, à grand coup de protocole de Rivotril et sans même en informer les familles au préalable ! Ces pauvres âmes furent ainsi laissées, livrées à elles-mêmes, enfermées, cloîtrées dans leur chambre. Elles furent totalement isolées de leurs proches pour quitter ce bas-monde. Les familles ont juste eu le privilège de récupérer en guise d'adieu leurs derniers effets dans des sacs-poubelles. La grande classe au pays de l'humanisme et des droits de l'homme ! Quel bel hommage pour clôturer une vie de dur labeur... [...]
     

    DES TESTS PCR PEU FIABLES ET MAL UTILISÉS

    Par ailleurs, que penser des tests PCR, si peut fiables avec des faux positifs très nombreux. Ainsi, le Président de la Tanzanie par exemple, qui était méfiant, avait fait tester en laboratoire des animaux et fruits, sous couvert de fausses identités humaines. Bilan des courses, une chèvre, une papaye et d'autres exemples improbables étaient revenus positifs !

    Mais, le plus extravagant au sujet de ces tests PCR reste encore le fait que leur sensibilité a été considérablement amplifiée, ce qui les rends beaucoup plus facilement positifs. En France, ils montent jusqu'à 50 cycles. Hors, tous les spécialistes s'accordent à dire qu'à 60 cycles, absolument tout le monde aurait le Coronavirus ! Ces tests sont tellement sensibles qu'ils détectent des particules de virus inactives ! Selon de nombreux virologistes, il serait impossible de détecter du virus vivant au-delà de 33 cycles. Jusqu’à 90 % des testés positifs ayant nécessité 40 cycles d’amplification n’auraient pas été désignés positifs si la limite d’amplification avait été de 30 cycles. Autant dire que si on casse le thermomètre, on ne peut plus mesurer la température avec précision...[...]
     

    DES ABUS SÉMANTIQUES AUX CAMPAGNES DE TERREUR

    De plus, si l'on prête attention au vocabulaire utilisé dans les médias suite à ces tests de dépistage, on nous parle de "cas possible", "probable" ou "confirmé", de "cas contact à risque" ou à "risque négligeable", ou encore de "cas asymptomatiques"... Or en médecine, on ne parle habituellement pas de "cas", mais bien de malades, il s'agit là d'un glissement sémantique qui a toute son importance !

    D'après une énorme étude réalisée par la Chine, deux mois après l'incident de Wuhan et portant sur une base de test de dix millions de personnes, les asymptomatiques ne peuvent être considérés comme malades, car ils ne sont pas contagieux ! Donc pourquoi terroriser tout le monde sur cette base dans les médias, si ce n'est pour plonger tout le monde dans une forme de paranoïa aigue en postulant que tout le monde représente une menace et un danger potentiel pour sa santé. [...]
     

    LES CHIFFRES ABUSIFS POUR MAINTENIR LA PEUR

    Et que dire encore de tous ces morts abusivement attribués au COVID-19, alors qu'ils étaient atteints d'une toute autre pathologie ? Au passage, il est des plus curieux que l'Organisation Mondiale de la Santé ait recommandé de ne pas procéder à des autopsies, alors que cela aurait été un excellent moyen d'en savoir plus sur la nature du virus et sur son mode d'action...

    Gardons aussi bien à l'esprit que les effroyables chiffres de la mortalité pronostiqués à l'origine par les instances officielles se sont révélés au final parfaitement faux, avec 500.000 morts brandits pour la première vague, qui se sont révélés à l'arrivé n'être que 35.000... Quand aux 400.000 morts annoncés pour la seconde vague, ils se sont soldés au final par 25.000 ! D'ailleurs, une étude des chercheurs d'Oslo démontre qu'en réalité, il n'y a même pas de surmortalité notable observable suite au COVID-19, ce qui contraste singulièrement vis-à-vis du discours de peur ambiant. Peut-on dès lors encore raisonnablement parler de pandémie ? [...]
     

    LE MÉDIAS COMPLICES D'UN CRIME TERRORISTE ?

    La "pandémie" qui nous a frappé n'est-elle pas avant tout une pandémie médiatique, une campagne de peur intensive, orchestrée, alimentée et relayée de manière permanente par les chaînes d'informations continues ? N'est-ce pas là une forme de terrorisme sanitaire ? En tout état de cause, ces journalistes ont une responsabilité écrasante dans cette approche de la communication hautement anxiogène, dans ces attaques psychiques permanentes. Le plus insupportable étant encore de constater qu'en fait, certains d'entre eux ne croient même pas un traître mot à toute cette intensive propagande médiatique qu'ils distillent depuis des mois à longueur de journées sur leurs plateaux. [...]


    LE MASQUE COMME OUTIL POUR ÉTOUFFER LA LIBERTÉ ET LA JOIE DE VIVRE

    Penchons-nous maintenant sur la question du port prolongé du masque en population générale. Si le masque chirurgical est si efficace, alors pourquoi avoir imposé la fermeture de tant de commerces, d'établissements et de restaurateurs pendant des mois ? À contrario, si le masque n'est pas efficace, (comme en réalité tout porte à le croire, études scientifiques récentes à l'appui , avec une étude Danoise en population portant sur 6024 personnes), et bien pourquoi l'avoir imposé à tout le monde, jusqu'aux enfants de six ans ?

    Ne s'agit-il pas dans ce dernier cas, de pure maltraitance et d'un profond traumatisme, avec des effets psychologiques désastreux sur le long terme pour ces jeunes générations ? Quel sera leur rapport à la vie et aux autres dans les années à venir ? Les premiers effets commencent déjà à se faire sentir, avec certains tous petits enfants qui ont déjà peur d'enlever leurs masques, car ils se sentent en danger sans l'avoir au bout du nez. D'autres, par la puissance de leur conditionnement, s'éloignent maintenant instinctivement de leurs proches, car ils se perçoivent comme une menace pour leur entourage...

    D'après une grosse étude allemande dirigée par un collectif de 363 médecins et portant sur plus de 25.000 enfants concernant le port des masques à l’école, les effets sont tout simplement désastreux ! Les déficiences causées par ce port prolongé du masque au-delà de 4h30 par jour sont notamment : l’irritabilité, les maux de tête, la difficulté à se concentrer, moins de bonheur, la réticence à aller à l’école, le malaise, les troubles d’apprentissage et une somnolence et une fatigue accrue. Une telle obligation, parfaitement incompréhensible, relève d'une volonté criminelle, d'autant plus que les enfants ne tombent même pas malade de ce virus et ne seraient pas du tout contagieux ! [...]

    Signalons au passage qu'en Suède, où les écoliers ne sont pas soumis à un port du masque permanant, on ne déplore strictement aucun mort du COVID-19 sur un ensemble de deux millions d'enfants allant de 1 à 16 ans ! [...]

    Au passage, pour ceux qui savent lire, il est même inscrit en toutes lettres par les fabricants sur leurs boîtes de masques qu'ils ne protègent en rien contre les attaques virales !

    « Aucune étude ne montre les avantages d’une politique générale de port de masques en public. Pas l’ombre d’un bénéfice pour se protéger des infections virales respiratoires de type grippal, pas même une légère diminution du risque. »
    -
    Pr. Denis Rancourt, Ex-professeur et chercheur Université d’Ottawa


    SOMMES-NOUS EN PRÉSENCE D'UNE TENTATIVE ÉLABORÉE D'ASSERVIR LA POPULATION ?

    En fait, cette volonté incompréhensible d'imposer ce satané masque n'est-elle pas une volonté inavouable d'affaiblir nos systèmes immunitaires, plutôt que de les protéger ?

    À bien y regarder de près, tout se passe comme si ce gouvernement avait sciemment tout mis en œuvre pour nous couper de toutes les ressources nécessaires pour nous maintenir en forme. Comme par exemple, de faire fermer les salles de sport, ou en nous privant avec le confinement de soleil et donc de vitamine D, qui est pourtant essentielle ! [...]


     

     

    « Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n'est pas que vous croyez ces mensonges, mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut pas se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d'agir, mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et, avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez ! » - Hannah Arendt
     

    TORTURE PSYCHOLOGIQUE ET HUMILIATION COMME ARMES DE CONTRÔLE SOCIAL

    Par ailleurs, on pourra remarquer que le déroulement de cette pandémie rappelle les techniques de tortures développées à l'échelle individuelle sur les prisonniers dans des camps de détention comme Guantanamo, avec le manuel de torture psychologique "Kubark", mais qui serait cette fois-ci appliqué à grande échelle, celle des sociétés.

    Ainsi, on y retrouve pêle-mêle :

    1. LA PRIVATION SENSORIELLE : avec le port du masque obligatoire

    2. LE DÉVELOPPEMENT D'UN SENTIMENT D'INSÉCURITÉ ET DE STRESS PERMANENT : avec un martelage médiatique incessant et quotidien du nombre de morts par le croquemort en chef, Jérôme Salomon. Quoi de mieux aussi pour rendre les gens malades que de leur parler de maladie à longueur de journée, surtout pour les personnes les plus sensibles et hypocondriaques

    3. L'ISOLATION, avec le confinement, les gestes barrières et l'éloignement des proches

    4. LE HARCÈLEMENT DES CONCITOYENS : avec des mesures absurdes, sous peine de se voir infligé des amendes exorbitantes, le port du masque continuel. Tout est fait pour rendre la vie quotidienne pénible.

    5. LA DÉSORIENTATION ET LA "PERTE DES REPÈRES" : avec des discours officiels évolutifs qui changent en permanence de manière contradictoire, des injonctions paradoxales, des mesures à géométrie variable, voir parfaitement incohérentes. [...]


    Ce que nous avons traversé collectivement ces derniers mois, ressemble donc à une gigantesque entreprise de contrôle social et de soumission de la population, à l'instar de la fameuse "Expérience de Milgram". Ainsi, on doit obéir aveuglément aux décisions les plus aberrantes, au nom du respect de l'autorité supérieure, car c'est elle qui serait détentrice de l'expertise scientifique, des compétences et du savoir, malgré des conflits d'intérêts qui sautent aux yeux. Mais, que peut encore bien valoir la compétence si elle est corrompue et ne vise plus à l'intérêt du bien commun ?


    LA FABRIQUE DU CONSENTEMENT PAR L'HUMILIATION ET LA DÉGRADATION DE L'INDIVIDUALITÉ

    Une soumission qui a culminé jusqu'à l'absurde, avec la nécessité ubuesque et profondément humiliante de se faire signer à soi-même une dérogation d'autorisation de sortie, lors des phases de confinements ! Attestations de déplacement dérogatoires officielles, qui n'avaient en réalité aucun caractère obligatoire, comme cela a été ultérieurement avoué le conseil d'État ! Nous nous sommes ainsi transformés en gardiens de notre propre prison, quelle idée tordue et quelle perversion ! Une idée que l'on doit à des cabinets conseils de "Nudging", spécialisés dans les techniques de marketing incitatif basées sur l'ingénérie sociale et l'économie comportementale, de façon à induire certaines actions dans la population en la manipulant de manière infra-consciente, comme le rapporte la philosophe Barbara Stiegler. Nous sommes là en plein dans la fabrique du consentement.

    L'acceptation généralisée aux règles les plus absurdes ne peut fonctionner que grâce au conformisme de la plupart des individus. Un facteur très puissant, qui chez la plupart entrave toute forme de discernement et de jugement personnel et qui peut expliquer beaucoup de choses concernant la présente situation. [...]


    QU'EST-CE QUI NOUS ATTEND ?

    Le but réel visé par toute cette entreprise, ne serait-il pas l'ubérisation terminale de la société, d'asphyxier et de faire mourir à petit feu, mais définitivement tous les indépendants, pour concentrer toutes les richesses dans les mains des grandes multinationales, des grands trusts, qui auront alors dans un futur proche, la mainmise sur tout ! Soit, le plus grand transfert et braquage de richesses de tous les temps et un véritable crime en bande organisée ! [...]

    À croire qu'ils sont aussi en train d'évaluer le degré d'abrutissement et de zombification de la population générale, avant de passer à la vitesse supérieure [...]

    Il faut bien comprendre que de manière générale du point de vue des puissant de ce monde, tout ce qui permet une certaine autonomie et une indépendance par rapport au système doit être farouchement combattu et éliminé, pour viser à toujours plus d'uniformité et de contrôle.

    En fait, force est de constater que tout se passe plutôt comme si ces "bons dirigeants" nous livraient une guerre totale, s'ils mettaient tout en œuvre pour nous affaiblir sur tous les plans : physiologique, affectif, psychologique, et bientôt économique !

    Et puis, toutes ces mesures, qui nous sont imposées et qui nous rendent la vie quotidienne infernale, sans véritable raison sanitaire justifiées, ne sont-elles pas elles aussi une guerre de nerfs et d'usure, une vaste entreprise de démoralisation destinée à nous faire accepter l'inacceptable, voire jusqu'à supplier pour une vaccination que l'on présente comme la fin du calvaire, le bout du tunnel, le saint Graal permettant de regagner notre vie antérieure confisquée et volée. D'ailleurs, le décidément incontournable Klaus Schwab l'avait annoncé dès le début de la pandémie alors que le virus n'avait encore que quelques semaines : « Un retour complet à la "normale" ne peut être envisagé avant qu'un vaccin soit disponible. » tandis que de son côté, Melinda Gates nous affirme aussi avec un aplomb inouï qu'il n'y aura « Pas de vie normale tant que le monde entier ne sera pas vacciné ! »
     

    LE VACCIN À ARN MESSAGER OU COMMENT MODIFIER L'HUMAIN GÉNÉTIQUEMENT ?

    Pourquoi la vaccination serait-elle devenue l'horizon indépassable de cette épidémie, l'Alpha et l'Oméga de la sortie de cette crise, alors que contrairement à ce qu'avance le gouvernement, de nombreux autres traitements semblent avoir fait leurs preuves à travers le monde, comme l'hydroxychloroquine et l'azithromycine (avec pas moins de 100 publications internationales qui démontrent son efficacité), l’ivermectine associée à la doxycycline, le zinc, la vitamine C et D, la fluvoxamine, la bromhexine, ou encore des plantes naturelles comme l'Artemisia.[...]

    Manifestement, ces solutions, faciles à mettre en œuvre sont superbement ignorées, délibérément écartées, car n'étant sans doute pas susceptibles de dégager de substantiels profits financiers pour Big Pharma... Aussi, pourquoi ne jamais avoir parlé des moyens efficaces pour renforcer notre immunité et consolider de manière préventive notre santé, au moment même où c'est justement le plus essentiel et décisif ? Le système immunitaire serait-il devenu lui aussi une théorie du complot ? [...]

    Bien entendu, au niveau de l'Union européenne, une totale opacité sur les négociations et les contrats passés avec les laboratoires de "Big Pharma" est de mise. Aucun comptes à rendre sur les faramineuses sommes engagées en argent public, sans pour autant que les brevets ne soient dans le domaine public.


    LE VACCIN SEMBLE ÊTRE LA VOIE PAR LAQUELLE L'ÉLITE MONDIALISTE PRENDRA LE CONTRÔLE

    Pourquoi chercher à vacciner à tout prix tout le monde, sans avoir le moindre recul sur les effets secondaires au niveau de la santé pour les mois et années à venir, le tout au mépris du plus élémentaire principe de précaution ? Cela est parfaitement contraire à tous les grands principes éthique du soin, au code de Nuremberg et à la déclaration d'Helsinki de 1964, le document officiel de l'Association médicale mondiale ! C'est juste insupportable. [...]

    Avec ce pseudo "vaccin", allons-nous devenir des OGM sur pattes, voir même perdre le contrôle, la maîtrise et la propriété de notre corps ? [...]

    Cela semble bien être le cas, puisqu'il se trouve que la plateforme de vaccin "ARN m" est justement littéralement d'écrite par l'entreprise "Moderna", comme un "système d’exploitation" en cours d’installation dans notre corps et sur lequel un "logiciel" sous forme d’ARN m est déployé et mis à jour pour produire des "applications" qui sont des protéines. Ahurissant... Tout cela ne relève pas de fantasmes et de spéculations hasardeuses, mais est décrit par le menu directement sur le site Web de "Moderna" !
     

    Dans leur vision purement mécaniste, artificielle et fonctionnelle de l'homme, "Moderna" décrit son "système d'exploitation" ainsi :

    « Reconnaissant le vaste potentiel de la science de l'ARN m, nous avons entrepris de créer une plate-forme technologique d'ARN m qui fonctionne très bien comme un système d'exploitation sur un ordinateur. Il est conçu de manière à pouvoir brancher et jouer de manière interchangeable avec différents programmes. Dans notre cas, le "programme" ou "App" est notre médicament ARN m - la séquence d'ARN m unique qui code pour une protéine. »

    En somme, le COVID-19 ne serait alors qu'un cheval de Troie visant à assiéger nos organismes et à les pirater... Dès lors, il serait possible d'interagir directement sur nos êtres, à distance ! Soit d'acquérir une porte d'entrée pour une forme de contrôle extérieur absolu sur nous tous ! Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, il est hors de question de me laisser faire et de me prêter au jeu de ce genre de délires dignes des pires scénarios de science-fiction. Avant tout, je suis un être humain et certainement pas un composant informatique en série, ou le rouage d'un système mondialiste en roue libre...[...]

    Dans le monde rêvé des élites, tout sera bientôt interconnecté, tant les humains, que les objets, les machines ou les infrastructures, et tout pourra être piloté et contrôlé d'une manière efficace, rationalisée et centralisée, à l'aide de la puissance de l'intelligence Artificielle...


    LA DÉRIVE TOTALITAIRE ET L'ASSERVISSEMENT ABSOLU DES POPULATIONS

    Une identité numérique qui est portée par le projet "ID2020" appuyé entre autres par la "GAVI" de Bill Gates et la "Fondation Rockefeller". Il s'agit d'une alliance de partenaires public-privés dont des agences des Nations unies. Ils considèrent cette nouvelle identité numérique biométrique comme faisant partie intégrante des droits de l'homme. Il faut croire que pour eux, le fait d'être tracé et suivi comme du bétail, serait donc un droit... Quelle spectaculaire inversion !

    Cette nouvelle identité regrouperait son permis de conduire, son passeport, son badge de travail, son dossier d'impôts, sa carte bancaire de crédit et de débit, sa carte de transport en commun, ou encore sa carte d'accès à un immeuble. La justification de ce projet est de répondre aux besoins grandissant inhérents au développement des échanges numériques et à la nécessité de sécuriser ses données personnelles. Bill Gates a déclaré sur "Reddit" que des "certificats numériques" seraient utilisés pour identifier les personnes ayant reçu le vaccin COVID-19 à venir. Soit, la mise en place d'un carnet de vaccination injecté sous la peau sous forme de nanoparticules, que l'on pourrait consulter à l'aide d'un smartphone. Ces certificats seraient également utilisés pour identifier qui pourrait ou non exercer une activité commerciale. Voilà qui est extrêmement inquiétant et très grave du point de vue de nos libertés individuelles et fondamentales ! [...]
     

    CONDITIONNER L'HUMAIN À ÊTRE SA PROPRE POLICE DU CONFORMISME

    Désormais, tout le monde surveille tout le monde, et tout le monde se méfie de tout le monde ! Soit la mise en place d'une société paranoïaque et kafkaïenne, atteinte par une contagion délirante.

    En outre, depuis le début de cette pandémie, on ne compte plus les abus de pouvoir et de la violence gratuite émanant des forces de l'ordre, ou même de simples contrôleur de magasin.

    On a ainsi pu assister incrédule à des scènes surréalistes, comme :

    - Une vielle dame atteinte de la maladie d'Alzheimer, qui s'est vue verbalisée pour avoir mal renseigner l'heure sur sa fiche de sortie ;

    - Des policiers intervenir suite à une dénonciation pour verbaliser des villagois et leur maire en plein deuil d'un maraîcher suicidé, car ruiné par cet État criminel. Les policiers n'ont pas eu le moindre scrupule à venir dresser des contraventions, car ils s'étaient regroupés dans un bistrot pour un dernier verre d'adieu ;

    - Un médecin en intervention urgente verbalisé pour non-respect du couvre-feu !

    - Un père se faire débarquer avec sa petite famille d'un train SNCF, avant de se voir violemment plaqué au sol devant sa petite fille en sanglots pour simple port d'un masque jugé trop lâche !

    - Chez nos voisins hispaniques, on a même vu une dame se faire littéralement taser en pleine rue et hurler à la mort pour non-port du masque !

    - En Australie, on a aussi vu un agent de sécurité d'un hôtel de Melbourne se saisir d'un adolescent sans masque avant de littéralement lui enserrer la gorge pour l'étouffer jusqu'à le rendre inconscient avant de le traîner par terre, comme une vulgaire poupée de chiffon totalement inerte...

    - En Belgique, où les mesures pour le soir du réveillon ont étés particulièrement drastiques, on a vu, suite à une odieuse dénonciation du voisinage, un escadron de policiers débarquer manu militari chez un particulier qui avait eu le malheur d'inviter trop de convives, passant outre les injonctions officielles sur les mesures de confinement. Après un échange très tendu et filmé, la propriétaire des lieux, une femme d'un certain âge, s'est littéralement vue entraînée dans un déchaînement de violence inouïe, en finissant tabassée à même le sol par un policier en roue libre, alors qu'elle a le visage tuméfié sous l'effet des coups...  Inimaginable !

    - Au Québec, en pleine soirée de réveillon, cinq policiers sont intervenus de manière très musclée chez un particulier, allant jusqu'à tirer le plus jeune fils hors de son domicile, pour finir par le tabasser et le poivrer !

    - En Belgique, un propriétaire et ses convives, dont un instituteur et sa compagne, ont été littéralement roués de coups, matraqués et menottés, par la police. Leur seul crime : avoir eu l'outrecuidance de passer le réveillon à quatre adultes et deux enfants... L'homme, père de famille, jugé peu coopérant, a même été directement braqué avec une arme de service devant son enfant terrorisé et criant « Ne tuez pas mon papa ! » Un fait de terrorisme sanitaire intolérable qui méritait sans nul doute une bonne correction. Soyez rassuré : pour le bien et la sécurité de tous, ces deux criminels en puissance, véritables dangers publics pour le bien de la société et la santé de leurs concitoyens ont terminé leur soirée en cellule au commissariat, sous bonne garde...[...]


    Serait-ce le grand retour des "SS", rebaptisés en "Services Sanitaires" pour l'occasion ? En tous les cas,  il est tout de même paradoxal et totalement inconcevable, vous en conviendrez, de commencer à avoir plus peur des forces de l'ordre que des délinquants... Les policiers sont tout de même censés avant tout protéger leurs citoyens et ne pas agir en milices pour servir et protéger on ne sait qui. [...]
     

    NOUS AMENER LÀ OÙ LA VIE PERD SON SENS

    Et puis, quel est le sens de cette nouvelle existence que l'on cherche désormais à nous imposer ? Vivre pleinement ne suppose-t'il pas d’affronter les imprévus, l’insécurité des accidents, des maladies et même en dernière instance, la mort ? Vivre n'implique-t-il pas de lâcher prise sur ce qu’on ne pourra au grand jamais contrôler ? La plus grande leçon de philosophie que la vie puisse nous offrir n'est-elle justement pas d’apprendre à mourir ? La sagesse suprême, n'est-elle pas d'intégrer la mort comme faisant totalement partie de l'équation complexe de la vie ?

    Comment peut-on se résigner à ne plus vivre, par risque de mourir ?

    Comme dirait le chanteur Jacques Higelin : « Ceux qui ont peur de mourir on souvent peur de vivre. Ils respirent prudemment en attendant la fin. »

    Quel est au juste le sens d'une vie coupée de tout ce qui en fait la valeur, de ce qui la rend si précieuse, unique et authentique, à savoir : les émotions, les rires et les sourires, l'insouciance, l'amour, le partage, les rencontres, l'évasion, les découvertes, les loisirs ?
     

    Désormais, nous sommes plongés dans un programme de mort, conduits par ces élites psychopathes, soi-disant philanthropes dans une société ultra-contrôlée, de plus en plus artificielle, aseptisée et déshumanisée.


    Désormais, nous sommes plongés dans un programme de mort, conduits par ces élites psychopathes, soi-disant philanthropes dans une société ultra-contrôlée, de plus en plus artificielle, aseptisée et déshumanisée.

    Dans cet univers, la seule activité humaine qui semble encore être tolérée est le travail et toute source de plaisir ou de réconfort semble devoir être bannie de nos vies. On réduit ainsi les individus à leur plus simple expression, à leurs corps, à leur dimension fonctionnelle la plus primaire, comme s'ils perdaient leur individualité et au passage leur libre arbitre. Tout ce qui nous humanise nous est désormais interdit, car ce qui est susceptible d'élever l'âme, comme l'art, la culture ou la bonne restauration est considéré comme non essentiel ! [...]
     

    Allan Watts défini ce concept de manipulation de l'opinion ainsi :

    « La programmation prédictive est une forme subtile de conditionnement psychologique fourni par les médias pour familiariser le public avec les changements sociétaux planifiés à mettre en œuvre par nos dirigeants. Si et quand ces changements sont mis en œuvre, le public sera déjà familiarisé avec eux et les acceptera comme des progressions naturelles, diminuant ainsi la résistance et l'agitation du public. »

     


     

    « Le langage politique est destiné à rendre vraisemblables les mensonges, respectables les meurtres, et à donner l'apparence de solidité à ce qui n'est que du vent. »
    - George Orwell

    « Si vous n'êtes pas vigilant, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment. »
    - Malcolm X


    CONCLUSION

    Pour bien des individus, la dite "Théorie du Complot" constitue un artifice bien commode, une porte de sortie salvatrice, un mécanisme de protection mental et psychologique derrière lequel se ranger pour éviter d'affronter la dure réalité de certains faits qui sortent de leur paradigme de pensée... Mais, peut-on vraiment leur en tenir rigueur ? Car, comment finir par admettre la possibilité que l'on puisse avoir été berné depuis tant d'années sur tant de choses que l'on pensait acquises ?

    Comment accepter que ces choses dans lesquelles on a crû et placé toute notre confiance puissent en définitive se révéler totalement fausses, vaines et illusoires ? C'est tout simplement insupportable, c'est comme si le sol se dérobait sous ses pieds ! Cela exige donc une grande force intérieure pour sortir de cet état de dissonance cognitive. Comme dirait le célèbre écrivain Mark Twain, « Il est plus facile de tromper les gens que de les convaincre qu'ils ont été trompés. », mais aussi, « Si vous pensez comme tout le monde, posez-vous des questions. »
     

    Pour conclure toute cette analyse, je citerai les propos du philosophe français Henri Bergson

    « Heureusement, certains sont nés avec un système immunitaire spirituel qui, tôt ou tard, rejettent la vision illusoire de ce monde qui leur a été greffé depuis la naissance jusqu'au conditionnement social. Ils commencent à sentir que quelque chose est mal et apparaît alors la recherche de réponses. La connaissance intérieure et les expériences extérieures anormales leur montrent un côté de la réalité que les autres ignorent et commencent ainsi leur voyage vers l'éveil. Chaque étape du voyage est faite en suivant le cœur au lieu de suivre la foule et en choisissant la connaissance et non pas les voiles de l'ignorance. »
    - Henri Bergson
     

    (Lire l'article complet d'Olivier Probst)

     

     

    Les grands documentaires

    Action citoyenne

     

     

    Références:
    1) https://1984aumeilleurdelimmonde.blogspot.com/2021/03/vaccination-covid-1984-le-crime-parfait.html