Fraude statistique : Les chiffres du covid sont faux

     

    Fraude statistique : Les chiffres du covid sont faux« Aux États-Unis, vous êtes considéré comme victime de la pandémie si vous mourrez alors que votre test de dépistage du virus est positif, même si quelque chose d'autre cause votre mort.»

    - Dre Déborah Birx, équipe de travail sur le coronavirus, USA

    ****

    "Le battage médiatique autour du coronavirus n'est basé sur aucun danger extraordinaire pour la santé publique. Cependant, cela cause des dommages considérables à notre liberté et à nos droits personnels avec des mesures et des restrictions de mise en quarantaine frivoles et injustifiées. L'évaluation épidémiologique fondée sur des preuves est en train de se noyer dans le courant des semeurs de peur dans les laboratoires, les médias et les ministères."
    - Dr Wolfgang Wodarg, pneumologue, spécialiste des maladies infectieuses



    « L'erreur est commise dans le monde entier pour signaler les décès liés au virus dès qu'il est établi que le virus était présent au moment du décès. Cela viole un principe de base de l'infectiologie: ce n'est que lorsqu'il est certain qu'un agent a joué un rôle important dans la maladie ou la mort qu'un diagnostic peut être posé. [...] À l'heure actuelle, il n'existe aucune information officielle sur la question de savoir si, du moins rétrspectivement, des analyses plus critiques des dossiers médicaux ont été entreprises pour déterminer le nombre de décès réellement causés par le virus.»

    - Dr Sucharit Bhakdi, microbiologiste, épidémiologiste, Université Johannes Gutemberg de Mayence.
     

    Selon plusieurs chercheurs, il ne fait aucun doute que les mesures extrêmes entreprises par les gouvernements vont être désastreuses. Il apparaît indubitable que ces restrictions sévères sur les libertés individuelles ainsi que sur le fonctionnement du système économique va laisser des séquelles importantes, voire durables. Les conséquences économiques vont se faire sentir au niveau des petites et moyennes entreprises dont beaucoup vont fermer leur porte définitivement. Des retards dans les paiements de certaines vont entrainer une multiplication de faillites et de découragements et la mise à pied d'un nombre incalculable de travailleurs salariés. Déjà, plusieurs de ces scientifiques annoncent que les maladies psychiatriques vont se multiplier de même que les suicides.

    «Considérez l'effet de la fermeture indéfinie des bureaux, des écoles, des systèmes de transport, des restaurants, des hôtels, des magasins, des théâtres, des salles de concert, des événements sportifs et d'autres lieux, et de laisser tous les travailleurs au chômage et sur la liste publique. Le résultat probable ne serait pas seulement une dépression, mais une rupture économique complète, avec d'innombrables emplois perdus de façon permanente, bien avant qu'un vaccin ne soit prêt ou que l'immunité naturelle ne s'installe.»

    - Pr. Michael T. Osterholm, Directeur du Centre de Recherche et de Politique sur les Maladies Infectieuses de l'Université du Minnesota
     

    LES CHIFFRES SONT GONFLÉS ARTIFICIELLEMENT POUR MAINTENIR LE PUBLIC DANS LA PEUR
     

    Les mesures sanitaires s'appuient-elles sur des données pertinentes les justifiant ? NON !

    « Si les tests PCR n'avaient pas été utilisés comme outils de diagnostique des infections au corona, il n'y aurait pas de pandémie et il n'y aurait pas de confinement. Mais tout aurait été perçu comme une vague moyenne ou lègère de grippe. »
    - Reiner Fuellmich, avocat dans le recours collectif intentés par rapport aux test PCR.


    Comme l'indique clairement le graphique sur la mortalité totale depuis les 3 dernières années, il n'y a pas de surmortalité. Malgré ce que les médias dominants tentent de nous faire avaler, il n'y a pas plus de décès cette années toutes causes confondues, malgré la supposé "dangerosité" du coronavirus, que pendant les années passées. Il faudrait se poser la question, pourquoi toute cette hystérie collective et ces restrictions généralisées ?


     


    Fig. 1: Malgré les annonces alarmistes et la propagande de peur sur la Covid véhiculée dans les médias dominants,
    les statistiques globales de mortalité n'ont guère changé dans les dernières années au Canada.


    Fig. 2: Les statistiques de mortalité et de guérison du  Covid par province montrent une réalité différente
    et beaucoup plus rassurante que celle véhiculée dans les médias de masse.

     

    Selon un responsable américain, le taux de mortalité du covid est bien en deça de 1%
    et très probablement au même niveau que la grippe saisonnière.

     

    WASHINGTON - Un haut responsable du ministère américain de la Santé a affirmé jeudi que le taux de mortalité du coronavirus était estimé à 1% au maximum, en se basant sur les nombreux cas non détectés au niveau mondial.

    La veille, le président américain Donald Trump avait critiqué le chiffre de 3,4% donné par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), affirmant que selon son «intuition», il était «faux».

    L’OMS base toutefois son estimation uniquement sur le nombre de cas confirmés.

    «Actuellement, la meilleure estimation du taux de mortalité global du Covid-19 se situe entre 0,1% et 1%», a déclaré à la presse le ministre adjoint de la Santé, Brett Giroir.

    «C’est d’abord parce que de nombreuses personnes ne tombent pas malades et ne se font pas tester -ceci reflète ce qui se passe dans les pays à l’étranger. Donc pour chaque cas, il y en a au moins deux ou trois qui ne sont pas répertoriés», a-t-il expliqué.

    Le taux de mortalité «pourrait certainement et est probablement plus élevé que celui de la grippe saisonnière», qui est d’environ 0,1% selon les services de santé américains, «mais il n’est vraisemblablement pas autour de 2 à 3%», a affirmé le ministre adjoint.

    *Journal Le Droit - 5 mars 2020 (4)
     

    .
     

    LA PLUS GROSSE FRAUDE JAMAIS PRODUITE CONTRE L'HUMANITÉ

    « Des décisions politiques sont prises sur chiffres alors qu'ils sont complètment faux. Comment je le sais? Parce que cela fait 30 ans que je produit des certificats de décès. [...] Beaucoup, si ce n'est la plupart des patients, suffisamment malades pour être hospitalisés, seront déclarés Covid-19. Attention, s'il-vous-plaît, soyez attentifs et comprenez ce que je vais dire. L'hypothèse de décès par Covid-19 pourrait être faite même sans que le patient soit testé. [...] Le nombre réel de patients morts du Covid19 est falsifié. Vous pouvez être sûrs qu'il est beaucoup plus bas que ce qu'on nous dit. [...] Sur la base de données inexactes et incomplètes, les gens sont terrorisés par des marchands de peur qui les poussent à renoncer à leurs libertés.»
    - Dre Annie Bubacek


     

    « Il y a une hystérie publique totalement infondée qui est menée par les médias et les politiciens. C'est la plus grosse fraude jamais commise contre un public sans méfiance. "
    - Reiner Fuellmich, avocat du recours collectif intenté sur les tests PCR.


    IL N'Y A PAS DE SURMORTALITÉ :  LE CHIFFRES SONT EXAGÉRÉS


    « Regardez les chiffres, et vous verrez qu'à l'heure actuelle, il n'y a pas d'épidémie.
    Il y a des gens porteurs d'un virus : ils ne sont pas malades. Une épidémie sans malade, je ne sais pas ce que c'est. »

    - Pr. Laurent Toubiana, Épidémiologiste, docteur en physique.


    Discriminer le vrai du faux : voilà le vrai défi !

    Il n'en tient qu'à nous, tous un chacuns, de prendre la mesure des informations que l'on reçoit. Recherchons l'information juste et diffusons-la dans notre entourage pour permettre au maximum de gens de connaître les versions différentes et de se faire une idée de l'ampleur de la manipulation des masses et des mensonges propagés dans les médias.
     

     

     

    Dossier fraude

    Action citoyenne

     

    Références:
    4) https://www.ledroit.com/actualites/monde/taux-de-mortalite-du-coronavirus-de-1-maximum-affirme-un-responsable-americain-8cbf943f2aa59534b08b540023e16dcb