Le vaccin à ARN : Vaccin improvisé ou expérimentation humaine planifiée ?

    De nombreux scientifiques, dont des épidémiologistes, virologues et microbiologistes, mettent en garde contre le tout nouveau vaccin anti-covid à ARN et ses dommages imprévisibles. Jamais dans l'histoire de la médecine un vaccin n'a pu être développé et testé en un si court laps de temps. Encore moins pour un virus ou une maladie mutante et non-immunisante. Cela signifie que le vaccin n'est pas suffisamment sûr et qu'il représente un danger très certainement pire que le virus.
     

    UN VACCIN QUI VISE À MODIFIER VOTRE ADN

    Le simple fait que ce vaccin à ARN ait la possibilité de faire muter votre ADN devrait nous alerter au plus haut point. Nul ne sait avec précision quelles seront les conséquences à terme de cette expérimentation. Rappelons au passage que le virus lui-même n'a même pas encore été isolé et clairement identifié, ce qui signifie qu'ils ne peuvent pas le connaître suffisamment pour avoir créé un vaccin sûr et efficace. Il a fallu des dizaines d'années pour produire un vaccin contre la grippe et celui n'atteint pas un taux d'efficacité satisfaisant la plupart du temps.

     

     

    L'AGENDA CACHÉ DERRIÈRE LA VACCINATION DE 7 MILLIARDS D'INDIVIDUS

    Que signifie cette volonté d'accélérer la vaccination à tout prix contre le coronavirus dans un temps aussi court alors que le virus, ou peu importe comment vous l'appeler, tue moins que la grippe saisonnière ?

    Qu'est-ce que l'on ne nous dit pas ?

    "Ce vaccin modifie génétiquement la personne qui est vacciné. Les organismes génétiquement modifiés (OGM) nous dérangent. On veut maintenant nous modifier génétiquement par ces vaccinations. Des milliards de personne vont maintenant être vaccinées. C'est complètement irresponsable. Ne laissez pas vos enfants se faire vacciner. Ne vous faites pas vacciner avec un vaccin produit sur tant de négligences en si peu de temps."

    - Dr Wolfgang Wodarg, pneumologue, instigateur de l'enquête sur la grippe porcine.

    CONCLUSION
     

    "Un vaccin basé sur la manipulation génétique ne mettra nullement fin à une pandémie, mais il pourrait déclencher une catastrophe humaine jamais vue."




    Beaucoup d'entre-nous rejettons les aliments OGM parce que nous ne connaissons pas suffisamment les effets sur le corps à moyen ou à long terme. Il est évident que la population n'accepterait pas d'être vaccinée si elle était informée de la fonction implicite de modification génétique incluse dans le vaccin à ARN. Pourquoi les médias de masse n'informent-ils pas la population de la fonction réelle du vaccin et des ses risques pouvant littéralement mener la race humaine entière vers une catastrophe sans précédent ?

    Ne soyons pas les rats de laboratoire que l'on voudrait faire de nous avec une expérimentation humaine sournoise et irresponsable aux implications insoupçonnées. Les scientifiques nous mettent en garde contre les dérives d'une industrie sans scrupules et poussées par des milliardaires obnubilés par leur besoin de nous contrôler et de nous asservir.

    N'acceptons pas leur solution sous prétexte qu'ils ont réussi à nous effrayer et nous hypnotiser avec leur fausse pandémie. Reprenons le contrôle de nos corps, le contrôle de nos vies. Retrouvons la liberté d'être, et la joie de vivre en tant qu'êtres sociaux et humains.

     

    Dossier vaccin

    Action citoyenne

     

     

    Références:
    * OGM : Organime Génétiquement Modifié. Signifie qu'un organisme vivant se développant et se reproduisant différemment à cause d'un ou plusieurs gênes altérés artificiellement. Cette modification est irréversible.
    1) http://lafinducovid.com/page_ce+que+les+annonces+de+vaccins+anticovid+ne+disent+pas+sur+la+pretendue+efficacite_2395.htm
    2) petitions.noscommunes.ca/fr/Petition/Sign/e-2961
    3) https://www.fda.gov/media/143557/download
    4) https://odysee.com/@wakeup:71/Vaccin-mortel:f
    5) https://childrenshealthdefense.org/defender/covid-brave-new-world-of-vaccines/
    https://finalscape.com/le-dr-tenpenny-explique-comment-les-vaccins-a-arnm-amorceront-le-processus-de-depeuplement-dans-les-3-6-prochains-mois/